Rechercher dans le contenu des mots du lexique canonial

Pour citer le lexique canonial des Fasti, se reporter à la rubrique dédiée dans la charte du site.

Certaines entrées latines renvoient au Glossaire de Du Cange mis en ligne par l’École nationale des chartes. Il s’agit parfois de définitions de sens voisin ou générique, souvent liées à des contextes monastiques plutôt que canoniaux, mais qui donnent de précieuses pistes complémentaires.



  • Obédiencier obedienciarius
    Quatre obédienciers, à Langres, sont chargés de l’administration temporelle des biens capitulaires dans quatre circonscriptions ou obédiences proches de la ville. Ces officiers sont des chanoines élus pour un an. Ils ont des fonctions de justice dans leur ressort.

  • Ouvrier operarius
    Officier chargé de l’administration de l’œuvre de la cathédrale. C’est en général un chanoine. Il existe seulement en France actuelle méridionale (à Aix, Apt, Arles, Avignon, Carpentras, Maguelone, Marseille, Mende (où deux ouvriers sont créés en 1308), Nîmes, Orange, Rodez, Viviers) mais aussi à Vienne et Genève.
    Celui d’Auch, concurremment avec le sacriste, a la charge de certains ornements de la cathédrale. À Arles, en 1402, on identifie un ouvrier qui est administrateur des anniversaires, Raymond Raynaudi, qui réforme les pratiques d’archivage et d’administration des anniversaires. À Marseille aussi, l’operarius compte parmi ses fonctions la gestion et l’administration des anniversaires, qui est une fonction à la fois administrative (production et organisation d’archives), trésorière et financière.