Équipes sœurs

Nous partageons avec plusieurs équipes européennes l’ambition de constituer un répertoire prosopographique des diocèses d’un pays. Plusieurs d’entre elles ont été pionnières en la matière et sont source d’inspiration.

 

 

Les érudits se sont précocement attachés à l’étude des listes épiscopales et aux recueils d’actes permettant de les établir. Ils ont donné lieu à des collections d’ouvrages, dont les principaux jalons sont :

J. Dubois, « Les listes épiscopales, témoins de l'organisation ecclésiastique et de la transmission des traditions », Revue d'histoire de l'Église de France, 62, 1976, 168, La christianisation des pays entre Loire et Rhin (IVe-VIIe siècle), p. 9-23.

E. Magnani, « Trophimus, Dionisus, Regulus, Felicissimus… Listes et vies des premiers évêques d’Arles (IXe-XIIe siècle) », Provence historique, 66, 2016, Cathédrales en Provence, p. 103-118.

 

Les chanoines et le chapitre de Meaux.logo Meaux

Le projet a pour objectif d'organiser des recherches et des manifestations sur le chapitre cathédral de Meaux, du Moyen Âge à la Révolution. Il comporte la base de données PICRI et d’autres ressources sur le chapitre, la cathédrale et le diocèse.

 

 

Pour l'espace germanique, la Germania sacra est organisée par diocèse mais son objet est plus ample puisqu'elle prend également en compte les églises collégiales et qu'elle les étudie de leur création à nos jours. Une base de données est proposée.

 

 
Des projets sont en cours de développement en Hongrie et en Croatie.

 

 

Comme le Royaume-Uni, l’Irlande bénéficie d’une série de monographies diocésaines publiées au XIXe siècle, les volumes des Fasti Ecclesiæ Hibernicæ.

 

Fasti Ecclesiæ Hibernicæ : the Succession of the Prelates and Members of the Cathedral Bodies of Ireland

Listes épiscopales des diocèses d’Irlande depuis les origines jusqu’au XIXe siècle, par Henry Cotton († 1879).

 

1, The Province of Munster, Dublin, 1851

2, The Province of Leinster, Dublin, 1848

3, The Province of Ulster, Dublin, 1849

4, The Province of Connaught, Dublin, 1850

5, The Dioceses of Dublin, Glendaloch and Kildare, Dublin, 1848

6, Supplement, C. P. Cotton ed., Dublin, 1878

 

 

Au Portugal, un programme de recherche lié aux Fasti français produit entre 2002 et 2006 les Fasti Ecclesiae Portugaliae : prosopografia do clero catedralício português (1071-1325) :

Ce programme a donné une enquête collective sur les testaments des prélats (Universidade Católica Portuguesa, Centro de Estudos de História Religiosa) :

M. do R. Barbosa Morujão, Testamenta Ecclesiæ Portugaliæ (1071-1325), Lisbonne, 2010.

 

 

Le premier à avoir publié des fastes diocésains est John Le Neve dont les Fasti Ecclesiae Anglicanae remontent à 1716. Son œuvre a été plusieurs fois révisée.

John Le Neve (1679-1741)

Fasti Ecclesiae Anglicanae : or a Calendar of the principal ecclesiastical Dignitaries in England and Wales, and of the Chief Officers in the Universities of Oxford and Cambridge, from the earliest Time to the Year 1760, Oxford, 1854.

 

Les Fasti Ecclesiae Anglicanae ont donné lieu à la publication de deux séries de volumes entièrement révisés, par l'Institute of Historical Research, à partir de 1962, sous la conduite de Diana E. Greenway, Julia S. Barrow, M. J. Pearson : 9 tomes pour la période 1066-1300 ; de H. P. F. King, Joyce M. Horn, B. Jones : 12 tomes pour 1300-1541 ; ainsi que 11 tomes pour 1541-1857.
Tous ces volumes ont bénéficié d’une édition électronique

 

 

En Suisse, l'Helvetia sacra traite de toutes les institutions ecclésiastiques, féminines et masculines, mais elle ne donne des notices biographiques que pour les dignitaires. Une base de données est interrogeable à l'adresse suivante :